Photographies. Laisser venir le fantastique

alice

2008-2017

Photographies. Laisser venir le fantastique

Cela se passe près de chez moi, parfois seulement à pied, vagabondant. Chaque occasion pour me perdre dans les enchevêtrements du paysage. Un fil, ce n’est pas un mot ou une idée, plutôt un petit fait irréductible au langage qui m’engage sur une voie de traverse. Et là, je photographie, je fixe un paysage domestique. Les paysages se répètent, les gestes aussi, ceux du travail, des trajets, les corps changent. L’environnement est mon sujet, avec sa topographie, son humidité, sa chaleur. Le parti pris descriptif participe du récit. La marche à travers le territoire que j’habite m’aide à ne pas photographier l’étrange mais à laisser venir le fantastique. Nourrie par des mythes et des contes, je dresse le décor, dans lequel parfois viennent se perdre de petits personnages. Et puis il y a la matière photographique, j’aime étirer le grain. Bien souvent entre chien et loup, je travaille à la métamorphose de l’image. Je veux donner une autonomie à mes photographies, les extraire de l’atelier de fabrication, les mettre à la lumière.

ane
arbrepoursite
arbrecouleur
arbrehaut
bibleretouche
beignets
terrassse
train
christ
courbet
route
carmencheval
somnan
vache2
guerre
hommes
poules
rose
trou
neige
présage n°1
présage n°7

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s