Nature morte au couteau

La nature morte au couteau ou La boîte de Pandore évoque le rapport de la science à la mythologie.

Elle se développe autour d’une citation de Jacques Testart sur les OGM: « Les plantes transgéniques sont obtenues de façon aléatoire par bombardement de gènes, sans qu’on sache combien de gènes pénètrent dans la cellule, s’intègrent au génome, ni en quelle région de l’ADN. »

Elle a été accompagnée lors du vernissage de l’exposition collective Histoires de fruits et légumes ( 9 mars-1er mai 2003à la galerie Lydie Rekow d’une performance au cours de laquelle nous étions amenées à ouvrir la boîte.

montagefinal-page042image
montagefinal-page043image
montagefinal-page042legende
montagefinal-page044image
montagefinal-page045image

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s